Shimon Peres 1923-2016

septembre 30th, 2016

Bel article d’i24news que nous nous permettons de vous faire partager

Le prix Nobel de la paix et ancien président israélien Shimon Peres est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l’âge de 93 ans, à l’hôpital Tel Hashomer, près de Tel Aviv des suites d’une attaque cérébrale survenue deux semaines plus tôt.

Le cercueil de M. Peres sera exposé au public jeudi à la Knesset jusqu’à 21h et les funérailles auront lieu vendredi matin à Jérusalem, au cimetière du Mont Herzl, où reposent tous les hommes d’Etat israéliens.

La dépouille de l’ex-président quittera le Parlement israélien à 8h30 et la cérémonie au cimetière est prévue à 9h30.

Depuis l’annonce de son décès, des dizaines de personnalités politiques du monde entier ont rendu hommage à l’ancien président et annoncé qu’ils se rendraient à ses obsèques.

Parmi eux, le président français François Hollande et son homologue américain Barack Obama, Bill Clinton, John Kerry, le Premier ministre canadien Justin trudeau, la Première ministre britannique Theresa May, ou encore l’ancien président Nicolas Sarkozy.

L’équipe de campagne de Hillary Clinton, dont la venue était annoncée, a finalement fait savoir que la candidate démocrate n’assistera pas aux funérailles de l’ancien président israélien.

Shimon Peres avait été hospitalisé il y a deux semaines après une attaque cérébrale.

Selon son médecin personnel, le docteur Rafi Walden, qui est également son gendre, M. Peres est décédé dans son sommeil à 03h00 du matin, entouré de sa famille.

afp-520546857573712543f06878a3dcfff8815b924c

Avec Shimon Peres disparaît une figure historique, dernier survivant de la génération des pères fondateurs de l’Etat d’Israël, et l’un des principaux artisans des accords d’Oslo.

M. Peres avait été victime le 13 septembre d’un accident vasculaire cérébral majeur accompagné d’une hémorragie interne. Il avait alors été placé sous respirateur en soins intensifs.

Ses médecins avaient immédiatement présenté son état comme critique, mais avaient ensuite évoqué une stabilisation puis une petite amélioration.

Mais son état s’était dégradé depuis lundi, selon son entourage.

Pourtant, ses proches ont décrit un Shimon Peres fidèle à sa réputation, infatigable il y a quelques semaines encore dans son engagement pour Israël, la paix et l’avenir. Après deux alertes cardiaques en janvier, il avait repris ses voyages, en Afrique du sud, au Canada, au Vatican, a rappelé son gendre.

En Israël, M. Peres était surnommé “le grand-père d’Israël” et était considéré comme le sage de la nation.

Tous les plus hauts responsables israéliens étaient venus lui rendre visite à l’hôpital ces dernières semaines, notamment son successeur Reuven Rivlin, mais aussi le Premier ministre Benyamin Netanyahou, ou le chef de l’opposition Yitzhak Herzog.

La carrière politique de Shimon Peres s’est étendue sur plus de 50 ans, au cours desquels il a occupé les plus hautes fonctions de l’Etat.

afp-359987a6be73ccb43c10595c5fb0cc6fb769eddf

Premier ministre (entre 1984 et 1986 puis en 1995-1996), président (2007 à 2014) mais aussi ministre de la Défense, des Affaires étrangères, des Finances.

Peres était aussi considéré comme le père du programme nucléaire d’Israël, la seule puissance atomique militaire du Moyen-Orient selon les experts.

Interrogé en février par le magazine Time sur ce dont il était le plus fier, M. Peres répondait: “Les choses que j’aurais à faire demain. Les choses qu’on a faites sont faites. Elles appartiennent au passé. Je me préoccupe surtout des choses qu’on peut et doit faire demain”.

(i24news avec agence)

Vous devriez aussi aimer

Laissez votre commentaire

No announcement available or all announcement expired.