Pourquoi les hommes et les femmes sont-ils assis séparément à la synagogue ?

mai 28th, 2015

Toutes les pratiques juives ont leurs raisons simples, ainsi que des explications spirituelles et profondes.

L’un des avantages évidents d’avoir des sections séparées à la synagogue est que cela aide à assurer que le centre d’intérêt sera la prière et non le sexe opposé. Il est clair que nous ne nous comportons pas de la même manière au sein d’un groupe mixte que dans une assemblée du même sexe. Il n’y rien de mal à cela. C’est une chose normale et saine d’être mutuellement attirés, mais, durant les prières, D.ieu est le seul que nous devons essayer d’impressionner.

En plus de cela, il y a le fait qu’une synagogue se doit d’être un lieu ouvert et accueillant. Personne ne devrait s’y sentir laissé pour compte. Or de nombreuses personnes célibataires se sentent très mal à l’aise lors de cérémonies ou d’événements où tous semblent être accompagnés sauf elles. Personne ne devrait éprouver cela dans une synagogue. Lorsque les hommes et les femmes sont assis séparément, il n’y a pas de discrimination entre les célibataires et les couples. (Il y a d’autres moments dans la vie communautaire au cours desquels les célibataires ont amplement l’occasion de faire connaissance !)

Mais c’est plus profond que cela. Les femmes et les hommes sont des êtres très différents. Nous ne sommes pas seulement différents physiquement ; nos processus cognitifs, nos états émotionnels et psychologiques sont différents. La raison en est que nos âmes sont différentes, car elles découlent de sources complémentaires, mais opposées. L’expérience de la prière est supposée être pour vous une occasion d’être avec votre vrai vous-même, de communiquer avec votre âme. Les hommes et les femmes ont besoin d’un peu de distance entre eux pour pouvoir être à l’écoute de leur être profond.

Ironiquement, c’est en étant assis séparément pendant la prière que nous sommes capables de nous réunir véritablement dans d’autres domaines de la vie ; parce que c’est seulement lorsque les énergies masculine et féminine peuvent s’épanouir chacune à sa manière que nous sommes entiers en tant qu’individus, en tant que familles et en tant que communauté.

Par le Rav Aron Moss

 

Vous devriez aussi aimer

Laissez votre commentaire