Portugal, champion d’Europe!

juillet 11th, 2016

C’est la fin de cet Euro 2016, et la France aura été tout proche d’un troisième sacre mais ça n’était pas sans compter sur la combativité de la Seleção Portuguesa.

Finalistes, mais pas champions. L’équipe de France a subi la même défaite que l’Allemagne au tour précédent. Favoris de cette troisième finale d’un tournoi majeur disputé à domicile, les Bleus ont tout tenté pour décrocher la victoire. Malgré la volonté d’un Moussa Sissoko déchaîné et la pugnacité d’Antoine Griezmann, l’équipe de France a été incapable de faire sauter le verrou portugais. Poussés en prolongation, les hommes de Didier Deschamps ont fini par encaisser un but fatal sur une frappe d’Eder et n’ont jamais pu s’en remettre. La France était bien au rendez-vous du 10 juillet mais la fête espérée a été gâchée.

le gardien de but français Hugo Lloris
Le gardien de but français Hugo Lloris, malheureux sur le but Portugais.

 

Cependant cette équipe peut être fière d’elle. Elle a réussi à réunir l’engouement de tout un pays derrière elle, chose qui n’était pas arrivé depuis 2006 et les épisodes qui ont suivi que nous connaissons tous. Ces bleus sont encore jeunes mais remplis d’espoir à l’image de cette demi-finale remportée contre l’Allemagne dans un stade Vélodrome euphorique; ainsi que de promesses quand on voit ces jeunes joueurs tels qu’Antoine Griezmann (qui finira tout de même meilleur buteur de la compétition avec 6 réalisations), Paul Pogba, Kingsley Coman, Samuel Umtiti ou encore Anthony Martial qui ont tous moins de 25 ans et qui donc dans deux ans pour la Coupe du Monde en Russie seront encore plus puissants. Cette sélection peut y croire.

les-spectateurs-francais-football_0fdf09052cabf61ce0e416f0f856f032

 

 

 

 

 

 

Antoine Griezmann, meilleur buteur de la compétition.

Cet Euro aura été dans l’ensemble très séduisant. Pour la première fois 24 équipes participaient et cela a donc donné des rencontres surprenantes telles qu’Angleterre / Islande (l’exploit de cet euro, l’Islande avait battu les anglais 2-1), ou encore Pays de Galles / Belgique (3-1). Ce fût aussi l’Euro des fins de séries: l’Italie a enfin battu l’Espagne, l’Allemagne est sortie vainqueur aux tirs aux buts de l’Italie, la France a réalisé l’exploit contre les allemand et enfin, le Portugal a remporté la finale contre la France. Plusieurs sélections ont émergés (Pays de Galles, Islande, Hongrie) et d’autres ont sombré relativement tôt dans la compétition (Espagne, Belgique).

Portugal's forward Cristiano Ronaldo reacts as he sits on the pitch during the Euro 2016 final football match between France and Portugal at the Stade de France in Saint-Denis, north of Paris, on July 10, 2016. / AFP PHOTO / FRANCK FIFE
Ronaldo, en pleurs après sa blessure.

Pour finir, cette finale n’aura pas été extraordinaire, mais le sacre de l’équipe de Cristiano Ronaldo (malheureusement sorti en pleurs sur blessure après 25 minutes de jeu) a dû satisfaire nombre de portugais présents au Stade de France, dans les fans zone et évidemment au Portugal. Il avait tout gagné en club et il ne lui restait qu’un titre avec son équipe nationale pour compléter son palmarès. C’est maintenant chose faite et il peut même se permettre de rêver encore un peu plus pour la Coupe du Monde 2018. Ronaldo, malgré le coup reçu dans ce duel avec Dimitri Payet qui a fait se tordre son genou gauche, a rendu possible les rêves les plus fous, les plus inaccessibles. Plus tôt dans cet Euro, il a maintenu les siens en vie en signant un doublé contre la Hongrie (3-3) et c’est lui qui a débloqué la demi-finale contre le pays de Galles (2-0) en s’élevant si haut dans le ciel de Lyon. Le Portugal trimbalait l’image d’une sélection longtemps talentueuse, jamais gagnante. Tout ça s’est terminé un 10 juillet à Saint-Denis.

 

Jérémie Quenet/Meteorlemag

Vous devriez aussi aimer

Laissez votre commentaire

No announcement available or all announcement expired.