« Le fils de Saul » film choc du festival de Cannes 2015

mai 21st, 2015

Troisième film présenté en compétition à Cannes, “Le Fils de Saul” du Hongrois Laszlo Nemes raconte l’histoire de Saul Ausländer, un déporté juif forcé de participer à la Solution finale à Auschwitz au sein des Sonderkommandos, unités de prisonniers qui travaillaient dans les chambres à gaz.
Un jour, au coeur de l’enfer, Saul découvre un jeune garçon qui survit mais seulement brièvement au gaz, et dans lequel il croit reconnaître son fils. Bouleversé, il va alors tout faire pour essayer de lui offrir une sépulture.
Le réalisateur Laszlo Nemes, 38 ans, dont une partie de la famille  des Juifs venus d’Ukraine  a été assassinée à Auschwitz, a décidé après avoir trouvé un recueil de textes écrits par des membres des Sonderkommandos de traiter ce sujet rattaché à son histoire personnelle.
“Je me suis demandé quelle était l’impression que les juifs avaient quand ils arrivaient à Birkenau sur la rampe. Qu’est-ce que l’on voyait? Quelles étaient les dernières heures? Me projeter a été une force qui m’a poussé à faire le film”, a-t-il expliqué, ému, à l’AFP.
Filmant son héros au plus près dans son quotidien insoutenable, le réalisateur prend le parti de montrer les choses du point de vue de Saul, et de ne donner à voir que ce qu’il voit, laissant presque toujours l’horreur floue ou hors champ.
“Il est au milieu de l’usine de mort, il ne regarde plus cette usine, il ne regarde plus les déportés, il ne regarde plus les cadavres. Ce qu’il regarde, c’est tout ce qui est lié à sa quête, essayer d’enterrer ce garçon qu’il pense être son fils”, souligne-t-il.

Notons tout de même que ce film est reparti de ce 68ème festival de Cannes avec le Grand Prix .Comme quoi, 70 après la Shoah, ce sujet délicat succite encore et heureusement beaucoup d’interet.

Vous devriez aussi aimer

Laissez votre commentaire