JORDANIE : NON A UNE CONFÉDÉRATION PALESTINIENNE!

octobre 2nd, 2018

LA RÉACTION DE FLATTO-SHARON FACE AUX ÉVÈNEMENTS

Jordanie : Non à une confédération Palestinienne!

La Jordanie rejette les discussions sur la confédération avec les Palestiniens

La porte-parole du Royaume hachémite rejette le plan que Mahmoud ABBAS dit que lui aurait présenté la délégation américaine, réitérant l’engagement «ferme et clair» de la Jordanie en faveur d’une solution à deux États, basée sur les frontières de 1967 ; «La confédération… n’est pas ouverte à la discussion».

Le gouvernement jordanien a rejeté dernièrement un plan de paix américain qui aurait été présenté aux Palestiniens sur la base du concept d’une confédération palestino-jordanienne.

Ce rejet s’est exprimé peu après que le président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud ABBAS, a déclaré lors d’une réunion avec le mouvement de la paix et les membres israéliens de gauche  qu’une délégation, menée par Jared KUSHNER, le gendre du président, a recommandé cette idée.

Une porte-parole du gouvernement jordanien, Jumana GHANIMAT, a répondu au rapport en déclarant : « une confédération entre la Jordanie et la Palestine n’est pas ouverte à la discussion ».

La position de la Jordanie est ferme et claire en ce qui concerne la question palestinienne : une solution à deux États et la création d’un État palestinien sur les frontières de 1967.

Selon M. ABBAS, il a même, déclaré à la délégation envoyée par le président TRUMP, qu’il accepterait un tel arrangement sur la disposition selon laquelle Israël ferait également partie de la confédération.

  1. ABBAS a également affirmé qu’il rencontrait systématiquement les dirigeants du Shin Bet en disant « nous sommes d’accord sur 99% des problèmes».

Lors de la réunion, M. ABBAS a déclaré : M. KUSHNER et M. GREENBLATT  m’ont demandé si je croyais en une fédération avec la Jordanie. «J’ai répondu oui. Je veux une confédération triangulaire avec la Jordanie et Israël. J’ai demandé si les Israéliens accepteraient cette proposition », a déclaré M. ABBAS.

Le leader palestinien âgé de 82 ans a également partagé sa conviction que les États-Unis étaient une force hostile contre les Palestiniens en mettant un terme au processus de paix. Les États-Unis veulent détruire complètement l’UNRWA.

  1. ABBAS a également réitéré et souligné que l’appareil de sécurité de l’Autorité palestinienne maintient la coordination quotidienne de la sécurité avec la défense israélienne et que son personnel fait tout son possible pour qu’aucun Israélien ne soit blessé.

L’administration de M. TRUMP a annoncé  récemment qu’elle cesserait de fournir toute aide financière à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA), accusé conjointement par les États-Unis et Israël de gonfler délibérément le nombre de réfugiés palestiniens de bonne foi.

Daniel Salami, Marc.

Votre opinion nous intéresse, écrivez-nous à :   henwoodfi@gmail.com

Vous devriez aussi aimer

Laissez votre commentaire

No announcement available or all announcement expired.